Share this post
Accessibilité des services publics en ligne

La République Française s’articule autour d’une devise simple à comprendre : Liberté, Egalité Fraternité. Pourtant, mettre en pratique au quotidien ces 3 fondements n’est pas toujours simple.

Prenons l’exemple de l’Egalité et parlons de l’égalité des citoyens à recevoir l’information numérique.

Pensez-vous qu’il serait juste qu’un citoyen atteint d’un handicap ne puisse pas recevoir les informations des administrations disponibles en ligne puisqu’il est non-voyant ou malvoyant ?

Certes le défi à relever est de taille mais rien n’est impossible à condition de s’y prendre correctement.
Fort heureusement, il est maintenant possible de publier un article sur la toile très facilement, sans avoir besoin de connaître le code HTML, le JavaScript ou ni de savoir modifier une image pour la rendre cliquable.

Les premiers logiciels de création de pages internet qui étaient assez compliqués à prendre en main (Dreamweaver, GoLive, Frontpage, etc.) ont cédé la place à des outils gratuits, des CMS (Content Management System – Système de Gestion de Contenu en français auxquels il est possible de se connecter au moyen d’un simple navigateur internet. Le plus connu et l’un des plus utilisés aujourd’hui étant WordPress.

Le SGMAP (Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique) a mis en place CKEditor un CMS simple à utiliser mais néanmoins puissant. Il offre la possibilité de publier du contenu en ligne à ceux dont ce n’est pas le métier.
Pour que l’expérience à vivre sur internet soit la plus égalitaire possible, le SGMAP a publié un guide pour devenir un contributeur internet accessible. Ce guide tient compte de la manière de recevoir l’information chez le public en situation de handicap visuel.

Il s’agit de bon sens et de bonnes pratiques qui bien entendu prennent un peu plus de temps mais permettent de restaurer ce devoir d’égalité des citoyens face à l’e-administration.

Ce guide se compose de 13 fiches servant de support aux contributeurs des sites internet des services publics.
Il y est expliqué par exemple que chaque image qui apporte de l’information doit être décrite. Soit au moyen d’une phrase si cela suffit (Le salon des entrepreneurs aura lieu à Lyon le 16 février 2016) qui se substituera à l’image ; soit par un paragraphe situé sous l’image si l’image est trop complexe à résumer en une phrase (comme par exemple pour un plan de quartier).
Entre le CMS, le guide du SGMAP, le travail des contributeurs et la volonté des services publics : la devise de la France est bien défendue.