Share this post
démocratie participative

Faciliter l’accès aux citoyens à l’information publique et mieux les engager dans la vie de la commune avec la démocratie participative

L’administration électronique permet la facilitation de l’accessibilité de l’information publique aux citoyens et leur permet de mieux s’engager dans la vie de la commune. En effet, les collectivités locales ont tout à gagner en misant sur le gouvernement électronique, puisqu’il permet à leur électorat de se sentir impliqué à part entière dans la gestion de la mairie. Mais cela ne pourra pas être effectif sans le fonctionnement démocratique des actions de la commune.

Accéder à l’information publique par internet

L’accès à l’information publique régulé par la loi du 17 juillet 1978 est possible à tous citoyens. Mais les procédures affichent de réelles carences. En effet, les lenteurs constatées ne vont pas sans déplaire aux usagers. Ces derniers doivent patienter aux minimum deux mois avant de pouvoir recourir à la CADA, qui elle va interpeller le PRADAC. Cette démarche pouvant durer plusieurs mois ne permet pas d’optimiser les services aux usagers. C’est pour cela qu’il serait plus bénéfique autant à l’administration qu’aux citoyens, de mettre en place l’accessibilité aux informations publiques par internet. Ce procédé pourra aider à l’efficacité des collectivités locales, et cela, dans le respect des documents communicables et ceux non communicables.

Impliquer les citoyens dans la gestion de la commune par l’E-administration

L’accession des documents administratifs par internet pourra également permettre l’implication des citoyens dans la vie de la commune. En effet, le web 2.0 se démarque par son caractère interactif, ce qui va aider l’administration électronique à faciliter ses échanges avec ses usagers. Ils pourront de manière rapide, sans se déplacer, émettre leurs avis sur les questions liées à l’environnement ou à la gestion de la commune. En ouvrant ainsi une fenêtre sur le travail qu’elles abattent, les autorités affichent une plus grande transparence dans l’administration publique. Posant ainsi les jalons d’une nouvelle démocratisation des politiques publiques, les citoyens pourront se sentir mis au cœur des procédés de leurs collectivités locales.

Sécuriser les données des usagers

La digitalisation de l’administration publique ne peut se faire sans passer par la sécurisation des données de ses usagers. Vu que le développement d’un système exclusif comporte de nombreux frais, l’utilisation du « cloud computing » reste l’option la plus adaptée aux communes. « L’informatique en nuage » très performant en matière de stockage de données, simple d’utilisation et respectant les normes internationales touchant la protection des données personnelles, pourra aider les collectivités locales à instaurer un gouvernement électronique.

 


Télécharger notre livre blanc sur l’état de l’administration électronique en France et découvrez les principaux facteurs qui font que l’administration française est en dessous de la moyenne européenne.


Télécharger le livre blanc